Transpiration et ménopause, 4 solutions

limiter-transpiration-menopause-conseils

La transpiration est l’un des désagréments les plus connus de la ménopause. D’ailleurs, il s’agit de l’un des signes annonciateurs lors de la pré-ménopause. Les glandes sudoripares n’apprécient pas les changements hormonaux et nous envoient des alertes.  Que faire contre la transpiration à la ménopause ? Quelles sont les solutions pour enrayer la transpiration excessive? 

 

Comment limiter la transpiration à la ménopause ?

 

Est-ce que la transpiration est normale ?

 

Bien sûr, la transpiration est un phénomène normal et naturel qui permet au corps de réguler sa température. Néanmoins, chaque organisme gère la transpiration, l’intensité et sa fréquence à sa manière. Ainsi, lors des chamboulements hormonaux ou des changements de vie, les habitudes sont perturbées, la sudation ralentit ou augmente.

Lors de la ménopause, plus de la moitié des femmes se plaignent d’une transpiration excessive, de sueurs nocturnes et de bouffées de chaleur. Ce phénomène intervient surtout la nuit empêchant un sommeil réparateur.  

 

Modérer la transpiration à la ménopause, est-ce possible ?

 

La transpiration à la ménopause peut se contenir avec quelques conseils et habitudes. Le but est de ne pas bloquer la transpiration mais de la freiner. 

 

Transpiration et ménopause, 3 plantes à découvrir

 

La sauge officinale impacte directement la dusation. Attention à son utilisation surtout si vous avez un traitement médicamenteux, demandez l’avis à votre médecin.

L’huile d’onagre a de nombreux bénéfices lors des épisodes de transpiration.

Le thé noir sous forme d’infusion agit sur la sudation excessive grâce à la présence d’acide tannique dans sa composition. 

 

2 huiles essentielles

 

L’huile essentielle de saro maintient les levures à la surface de la peau. Sa fragrance dynamise et donne du pep’s dès le réveil. Pour son utilisation, rien de plus simple: vous déposez une goutte avec un corps neutre directement sous les aisselles.

L’huile essentielle de Ciste possède des propriétés astringentes. L'huile essentielle resserre les pores et limite la transpiration à la ménopause. 

 

L’hydratation avant tout !

 

Buvez de l’eau régulièrement afin d’éliminer et de rester hydratée. Cette étape est incontournable pour éliminer les déchets accumulés et réguler votre transpiration. Les femmes en pré-ménopause ou ménopausées oublient de boire ou ne boivent pas suffisamment. Erreur!

 

Adapter vos habitudes pour une nuit paisible

 

Si vous avez des bouffées de chaleur nocturnes, choisissez un pyjama ou une tenue en coton relativement ample. De la sorte, pour vos looks, il est conseillé de vous orienter vers des matières telles que le coton, le lin ou la soie. Préférez une couette légère ou des draps dans un tissu respirant pour votre literie. Dernier conseil pour une nuit paisible et éviter de transpirer, prenez une douche tiède en vue de soustraire la chaleur corporelle juste avant de vous glisser dans votre lit.

 

Les bouffées de chaleur et la transpiration lors de la ménopause concernent plus d’une femme sur deux. La sudation excessive en journée ou durant la nuit est l’une des conséquences de l’arrêt de la production d’œstrogènes. La transpiration à la ménopause dure quelques mois, il est nécessaire de tester les plantes, les huiles essentielles ou d’autres alternatives néanmoins la patience est de rigueur. Une fois les habitudes retrouvées, les glandes sudoripares se clament et retrouvent un rythme normal. 






CONVERSATION

2 commentaires:

  1. Coucou ma Cécile,
    Eh bien , je suis en plein dedans... La transpiration en abondance reste très désagréable lorsque ça arrive la nuit, d'où un mauvais sommeil que je traîne depuis bien longtemps.
    Je note tes petits conseils qui j'espère m'aideront dans ce passage désagréable de la pré-ménopause.
    Des bisous

    RépondreSupprimer