Je fais le jeûne intermittent!

jeune-intermittent-mon-test

Le jeûne intermittent est de plus en plus connu. Jeûner devient trendy. Qui l’aurait cru ? J’ai longtemps éludé le sujet pensant que cela était néfaste pour l’organisme. Puis au fil des apprentissages, j’ai découvert un tas de choses à son sujet. Je me suis dit qu’il était temps de vous en parler. Pourquoi ? Cela fait maintenant de nombreux mois que je pratique le jeûne intermittent 16/8. J’ai bien conscience que cette pratique alimentaire n’est pas faite pour tout le monde mais autant savoir de quoi il s’agit et comment le pratiquer. Qu’en pensez-vous ?

Je pratique le jeûne intermittent, je vous en parle! 


Le jeûne intermittent, c’est quoi ?

 

Le jeûne intermittent est une pratique alimentaire qui consiste à alterner entre des périodes de jeûne plus ou moins longues et des périodes de repas. On ne parle aucunement de régime ou de rééquilibrage alimentaire. En réalité, il ne s’agit pas d’un jeune très strict. Il existe plusieurs façons de le pratiquer. Cela peut être par exemple le fasting, 16/8, jeûner un jour sur deux… Bref, vous l’adaptez assez facilement. L’objectif est de raccourcir la période durant laquelle votre organisme ingère de la nourriture dans l’optique d’optimiser son temps de repos. 

 

Quels sont les intérêts du jeûne intermittent ?

 

Le jeûne intermittent permettrait de nettoyer l'organisme en lui permettant de souffler un bon coup entre deux prises alimentaires.

Cette tendance alimentaire contribue à une accélération du métabolisme. Connaissez-vous la noradrénaline ? Il s’agit d’une hormone qui libère la graisse de notre corps afin de s’en servir. La pratique alimentaire soutient le bien-être général et mental. En l’absence de toxines et le système digestif au repos, le cerveau se sent plus apaisé, nous sommes moins stressés.

Je ne parlerai pas des effets sur le poids car ce n’est vraiment pas le but ici. Je vous préconise davantage un rééquilibrage alimentaire, une bonne hygiène de vie et des compléments alimentaires naturels français en appoint. Cependant, sachez que les études démontrent que le jeûne intermittent peut avoir un impact sur les graisses et le ventre. En effet, il y a un vrai impact sur la combustion des graisses. 

 

J’ai opté pour le jeune intermittent 16/8

 

J’ai toujours respecté les trois repas par jour. Néanmoins, je culpabilisais lorsque je sautais le petit déjeuner. Je me disais que cela était néfaste, que j’allais me jeter sur la nourriture. Du coup, je me forçais à manger. Puis, un jour, j’ai décidé de sauter le petit-déjeuner. Si vous ne mangez pas entre 20h et 12h, votre créneau de 16h est respecté ! Sans le savoir, je faisais de temps en temps le jeune intermittent 16/8.

Ce que j’ai rapidement constaté sur mon bien-être :

- Un ventre plat,

- Je me sens plus légère,

- Moins de fatigue en matinée,

- Plus de punch jusqu’au déjeuner.

Sans pression, je ne le respecte pas toujours. Si j’ai envie d’un petit déjeuner, je ne fais pas l’impasse. Mais finalement, l’adapter est tellement facile que l’on arrête de culpabiliser. Et rien que pour cela, c’est appréciable. 

 

Comment se déroule mon jeune intermittent ?

Vous l’aurez compris, je suis incapable de sauter le repas du soir. Du coup, l’option du petit déjeuner est la plus simple. Durant les 16 heures de jeûne (sauf quand je dors), je bois énormément. A mon sens, cela fait partie intégralement de cette pratique alimentaire tendance. Bien évidemment, je ne bois pas de boissons caloriques mais du thé, du café, du café minceur ou de l’eau. Il est essentiel de s’hydrater lorsque l’on jeûne, ne l’oublions pas ! De même, je ne réduis pas mon apport calorique. Je ne souhaite pas être en déficit mais consommer autrement. En fait, je mange quand j’ai faim ! Le 16/8 est le type de jeûne le plus facile à faire

 

Voici mon organisation :

- 12h : premier repas de la journée avec ½ de l’assiette composée de légumes, une part de protéines et une part de féculents.

- 16h : parfois un en-cas sain comme des cookies light, un mugcake ou un fromage blanc avec des pépites de chocolat So Shape.

- 19h : je reproduis le même repas en limitant les féculents. J’opte pour des légumineuses par exemple.   

C’est simple, non ?

Posez-vous les bonnes questions avant de démarrer. Quelles sont les raisons de votre jeûne ? En ressentez-vous le besoin ? Est-ce juste une envie passagère pour tester ? Le mieux est de trouver ce qui vous correspond le mieux.  

 

Jeûner offre une pause bénéfique pour le corps et certains organes. Néanmoins, vous devez absolument l’adapter à vos besoins et à votre rythme de vie. Un célèbre mantra tibétain dit : « Pour vivre longtemps, il faut manger la moitié… ». Du coup, effectuer un jeûne quand vous le souhaitez et faites comme bon vous semble :D

 

Que pensez-vous de cette pratique alimentaire tendance ?

Avez-vous déjà essayé le jeûne intermittent ? 

 

Belle et douce journée,

Je vous embrasse.

 

jeune-intermittent-16-8-avis

 





CONVERSATION

24 commentaires:

  1. Coucou !
    Comme toi je pratique le jeune intermittent. Je ne déjeune que le week-end car je sens que j'ai faim. Sinon la semaine ça ne me dit rien. Je vais boire un thé au travail, aux alentours de 10h. Et si besoin j'ai un petit gâteau.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,
    C'est en lisant un post sur instagram que j'avais réalisé que je faisais de temps à autre un jeune intermittent en sautant le petit déjeuner !
    J'aurai pas eu l'idée de mettre un mot spécifique dessus !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que moi non plus ^^
      C'est au fil des découvertes que j'ai compris :D
      Bises

      Supprimer
  3. Coucou ! Je pratique souvent le jeune intermittent 16/8 comme toi. J'ai eu d'assez bons effets et finalement ça ne me gêne pas tant que ça de ne pas prendre de petit-déjeuner. Après si j'en veux un je ne me prive pas pour autant.
    Des bisous

    RépondreSupprimer
  4. Je suis assez intriguée par le jeûne intermittent. Lire cet article me rassure sur son intérêt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool :) Je pense que chacun y voit son intérêt mais le but est vraiment de le faire par plaisir.
      Il ne faut pas se forcer.

      Supprimer
  5. Coucou ! Moi je ne peux pas ne pas petit déjeuner... au réveil je suis souvent affamée et au bord du malaise en hypoglycémie. Donc ce n’est pas fait pour moi! Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux le faire à un autre repas ^^ C'est ce que je dis: ça s'adapte vraiment :)
      Faut-il encore le vouloir of course.
      C'est primordial de le faire par envie et non pas de se forcer pour être "trendy".

      Supprimer
  6. Coucou.
    Ici aussi je le fais, mais c'est plutot le soir. En vérité j'ai très rarement faim le soir, peut être parce que je mange souvent quand je peux au bureau.
    Mais c'est vrai que je ressent toujours ce regain d'énergie.
    Je crois que je pourrais parler alimentation pendant des heures, ça me passionne encore plus depuis que je suis flexitarienne.
    Des bises

    RépondreSupprimer
  7. Ton article est très intéressant mais je ne me vois pas faire de jeûne : je suis bien trop gourmande pour ça! ;) Et j'ai toujours eu un gros appétit. Cependant, je fais attention à manger sainement, j'ai beaucoup coupé les gras et je ne suis pas portée vers le sucre; mais sauter un repas, impossible!

    Bisous

    RépondreSupprimer
  8. Coucou,
    J'en entends beaucoup de bien en ce moment, mais nous n'avons pas encore testé. Peut-être bientôt !
    Bises

    RépondreSupprimer
  9. En fait finalement moi aussi je fais du jeune intermittent en sautant le petit dej. Enfin je le fais que quand je travaille d'après-midi. Car quand je travaille du matin (6h-14h), ce sera impossible pour moi de tenir jusque midi, il me faut des forces lol. Bisous

    RépondreSupprimer
  10. Coucou ! J'ai pratiqué le jeune intermittent pendant plusieurs mois sur les conseils de ma nutritionniste de l'époque, qui estimait que je mangeais le matin par habitude et pas par faim, mais je n'ai constaté aucun changement. Je ne me sentais pas spécialement mieux, et surtout j'étais frustrée, ce qui n'est pas le but. Du coup j'ai fini par arrêter :) Bisous !

    RépondreSupprimer
  11. Coucou, je le fais mais sans le vouloir, je ne petit déjeune pas car c'est toujours un peu la course même si pendant des années je me suis forcée car le petit déjeuner est "le repas le plus important de la journée" mais je n'ai jamais faim si tôt et je tiens très bien jusqu'au déjeuner^^
    Bises

    RépondreSupprimer
  12. Je ne prends pas de petit dejeuner si je dois sortir, mais maintenant avec les cours à la maison, je reprends à nouveau des petits déj et même si je me sens ballonée, c'est important que je prenne tous mes repas pour me permettre de reprendre du poids et éviter de retombé dans mes mauvais travers, des bisous :)

    RépondreSupprimer