Préparer les ainés à l arrivée d un nouvel enfant, notre vision


annonce-grossesse-impliquer-les-aines-famille-naissance-bebe-nourrisson-nouveau-ne

Paul sera là d’ici 4 semaines. Il est temps de vous parler d’un sujet qui n’est pas facile : comment préparer les grands à l’arrivée d’un bébé ? Comment peut-on gérer la grossesse et les ainés sans heurt? Existe t-il une préparation spécifique? Est-ce simple? 

Comment faire accepter aux ainés l'arrivée d'un bébé en douceur?


  • L’annonce de la grossesse


En réalité, bien avant la grossesse, nous en avons parlé ensemble. Lizzie et Yohan ne sont que des enfants mais leurs avis nous étaient importants. De ce fait, quand nous avons pensé au 3ème enfant, nous leur avons posé des questions. Bien sûr que cela restait notre choix, mais il était important avec des interrogations ouvertes de connaitre leur point de vue. Étaient-ils prêts à nous partager ? Étaient-ils prêts à faire l’impasse sur certaines activités quelques mois ? Que pensaient-ils de devenir une grande famille ? Une seule discussion n'a pas suffit. Nous avons étalé cela sur plusieurs semaines, nous avons échangé sans pression...

Lorsque j'ai su que j'étais enceinte, nous avons annoncé la nouvelle le plus simplement possible. La nouvelle fut accueillie avec des larmes de joie. Lizzie a été très touchée. Yohan était plus sur la réserve mais il était heureux. Ils nous ont dit quelques semaines plus tard qu'ils s'en doutaient et qu'ils étaient heureux "mais vraiment heureux maman".

  • L’implication des grands dans ma grossesse


Nous avons fait le choix de les impliquer de façon modérée. En effet, sans trop leur en dire, ils ont pu assister à une petite échographie.  A 6 ans et 8ans, ils désiraient partager ce moment avec nous. Cependant, les fois suivantes, ils n’ont pas montré d’intérêt et nous les avons laissés décider. Après chaque rendez-vous, ils m’ont posée beaucoup de questions. J’y répondais en faisant très attention aux choix des mots. On peut opter pour des livres qui expliquent très bien les choses. Nous avions un livre depuis très longtemps sur l’évolution du fœtus. Nous avons suivi l’évolution de Paul et nous continuons grâce à ce support. Nous avons décidé de respecter leurs émotions. On accepte que chacun réagisse à sa façon avec ses mots, ses gestes et ses contrariétés.

  • Rassurer l'enfant au quotidien


Lorsque les discussions « techniques » sont passées, un enfant a besoin d’être rassuré. Que ce soit sur l’événement ou l’amour que l’on peut lui porter. De ce fait, on ne cesse de leur répéter des mots rassurants et de les entourer. En réalité, nous n’avons pas changé notre mode de fonctionnement. Nous avons toujours agi de la sorte. Nous sommes des parents très présents sans les étouffer. S’ils ont besoin d’un câlin, d’un bisou, d’un mot ou d’un échange, nous sommes là. De même, nous les félicitons toujours autant dès que cela est nécessaire. L’arrivée de Paul est un sujet supplémentaire qui rajoute de l’inquiétude et cela est bien normal. 

Yohan est encore plus proche de moi sans réellement pouvoir exprimer et mettre des mots sur ses actions. Il me fait beaucoup de câlins et il me fait des bisous sur le ventre. Il a participé à la mise en place du lit, du linge de lit ou encore du mobile bébé. 

D’ailleurs, nous leur disons en permanence qu’ils seront « les grands » mais resteront des enfants. Lizzie a tendance à se dire qu’elle va être la deuxième mère de Paul et que l’adolescence n’est pas loin. Oui, dites-vous bien qu’à seulement 8 ans elle veut faire des soirées pyjamas avec ses copines. On la remet fréquemment dans le chemin… Elle m’a aidé pour les valises pour la maternité, la mise en place de la commode ou encore pour le tri des affaires de Paul. Lizzie voit les choses à sa manière. Elle est déjà grande sœur et adore ce rôle, un peu trop d’ailleurs. Les ainés ont un lien très fort depuis la naissance de Yohan. Ils sont toujours ensemble et se le rendent bien. Les disputes sont très rares voire inexistantes. La fraternité est née immédiatement. J’ai pu lire ici et là qu’à part de 6 ans, l’écart était trop grand pour avoir une vraie complicité. J’ai 11 ans d’écart avec ma petite sœur et nous sommes très complices. A mon sens, l’éducation et le mode de fonctionnement de la famille jouent dans les relations entre les enfants

Je pense qu’il faut être attentif aux signaux envoyés par chaque enfant et savoir y répondre. Cela n’est pas simple mais chaque enfant est une individualité qu’il faut respecter et écouter avant, pendant et après. La naissance n’est pas le point final mais le début d’une aventure. Nous savons que nous allons avoir de multiples péripéties mais c’est aussi ça avoir une famille nombreuse, non ?

  • Célébrer l’arrivée du bébé autrement


Offrir un cadeau à l’aîné à la naissance du bébé peut être une idée. J’ai donc décidé de réaliser une boite pour chaque enfant avec des produits qu’ils affectionnent pour marquer le coup.  Certains jouets sont uniquement là pour les distraire à la maternité (coloriage, voitures, brosse à cheveux, petite poupée, mandalas...) tandis que d’autres sont plus symboliques. 

J’ai déniché sur le site Aunaturelle Créations de délicats petits bracelets faits avec du cordon ciré et des connecteurs en métal argenté. Ces bracelets personnalisés sont le signe que l’on fait tous partie de la même fratrie. Ils sont unis par ce ‘lien’. Je trouvais le geste mignon et à la fois plein de sens. Je languis de voir leurs têtes à l’ouverture du paquet.


En réalité, de l’annonce de la grossesse à maintenant, les ainés n’ont jamais été une source de stress pour nous. L’arrivée de Paul se fait naturellement. Lizzie et Yohan sont ravis même s’ils n’ont pas conscience du chamboulement que cela va engendrer. Nous souhaitons faire en sorte que cela soit juste un changement et non un tsunami dans leur vie. 

Comment préparer les ainés n’est pas une simple question. Véritable cheminement, chaque famille fait comme elle le souhaite et comme elle le peut. Il n’y a pas de recette miracle ou de façon de faire mieux que d’autres, il suffit juste d’aimer et d’entourer les enfants. N’êtes-vous pas d’accord? Pour vous, est-ce qu’une préparation « spéciale » est nécessaire à l’arrivée d’un enfant ? 
Une chose est sûre, je languis déjà de voir Paul avec son frère et sa sœur… Je n’ai aucune doute sur leur amour :D

Belle et douce journée.
Je vous embrasse.






CONVERSATION

20 commentaires:

  1. Coucou ma jolie,
    Tu as tout dit : aimer et entourer c'est l'essentiel ! Et Aurélie fait d'adorables créations !
    Plein de bisous <3

    RépondreSupprimer
  2. Je ne suis pas (encore) concernées par le sujet, étant donné que je n'ai pas d'enfant (ni même de papa potentiel), mais je trouve que ton article est vraiment bien fait. Impliquer les enfants et leur expliquer, je pense que c'est vraiment la clé, et je ferai sans doute pareil le jour où ça m'arrivera, si cela m'arrive :) Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas de raison !! Impliquer est la base à mon sens sans forcer :)

      Supprimer
  3. Également hâte de voir la petite bouille de notre futur enfant et de Paul.

    On pense également à la transmission de présents mutuels.

    Ce midi en le récupérant, sa 1ere question a été "il va bien le bébé?" Il savait que l'on partait à sa rencontre via l'échographie.

    Ce sont de doux moments à partager.

    J'aime ces petites attentions qui se multiplient au fil de la grossesse, bisous, calins, projets.

    C'est une chouette expérience qui se prépare en famille.

    Peut être que certains papas ont plus besoin de préparation que certains enfants. ��

    Ici on tente de le faire cette préparation le plus naturellement possible. ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le plus naturellement possible est une technique qui est pas mal aussi :)

      Supprimer
  4. Coucou Cécile,

    C'est toujours un énorme chamboulement l'arrivée d'un bébé ! Alors pour des enfants ce sentiment doit être décuplé !

    Ma Puce a toujours voulu avoir un petit frère et la voilà totalement heureuse que son rêve se réalise ! C'est si beau de les voir tous les deux ! Ils sont tellement mignons ! Tout s'organise naturellement, c'est une évidence ! ♥

    Vous allez faire une très belle famille tous les 5 !

    Gros bisous et bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que les choses se feront naturellement également :)

      Supprimer
  5. Quand je lis ce genre de chose je regrette tellement d'être fille unique j'aurais adoré avoir un petit frère ou une petite soeur .
    Bisous ma belle

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour.
    Je me suis inquiétée à approche de l'arrivée de mon second, le premier étant encore petit (2 ans). Mais il l'a très bien vécu. D'ailleurs il voulait s'occuper du bébé et l'avoir dans sa chambre.
    Depuis, les relations ont bien changé. L'adolescence du premier n'est pas facile... Mais cela reviendra, j'en suis sure.
    Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que les bonnes relations entre Lizzie et Yohan qui ont 2 ans d'écart ne changeront pas lol .... Avec l'adolescence, c'est la grande question ! Bisous

      Supprimer
  7. Coucou ma douce,
    C'est vraiment une très belle démarche que vous avez entrepris et je suis sûre que Paul sera très bien accueilli =)
    Merci encore <3
    Des bisous !

    RépondreSupprimer
  8. Super cette reflexion, je n'ai pas d'enfant donc je ne me sens pas concernée mais par contre je trouve que l'idée d'offrir un cadeau aux ainés est top !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma belle :)
      Je pense qu'il faut valoriser ce lien unique entre eux. Bisous

      Supprimer
  9. J'espère avoir les bons mots lorsque nous serons prêt pour un second bébé afin de préparer ma fille. Car il est clair qu'il est très important de préparer chaque enfant à l'arrivée d'un petit frère ou d'une petite sœur.

    Vous avez fait les choses bien ;)

    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre que vous aurez les bons mots :)
      Ce n'est pas évident de toutes façons :)
      Ta puce a quel âge?
      Bisous

      Supprimer
  10. Cette idée du bracelet, elle est géniale ! Quand on a une maman aussi chouette, c'est plus facile d'aborder les grands tournants.
    Bisous

    RépondreSupprimer

Abonnez-vous pour recevoir des conseils et des astuces beauté & bien-être pour être au top du top

Inscris toi et reçois GRATUITEMENT ton e-book ventre plat!

En cliquant sur "je m'abonne" vous donnez votre autorisation pour la sauvegarde de vos données personnelles.

Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur le lien dans le bas de page de nos e-mails.