Mon accouchement pas comme les autres....


Aujourd’hui, mon fils a 3 ans. C’est un amour de bébé, mais je ne suis pas prête d’oublier mon accouchement.

*** Ce qui était prévu : comme pour ma première, une césarienne d’office a été désirée par le corps médical 15 jours avant la date prévue. Je devais donc accoucher par césarienne aux alentours du 10 août. 

*** Ma grossesse : en quelques mots, j’ai eu une grossesse très difficile avec des contractions dès le 2ème mois de grossesse, des nausées, des vertiges et j’en passe. J’étais vidée alors que pour ma première, je pétais la forme. Je tiens à préciser que j’ai toujours eu une excellente hygiène de vie.

*** La nuit : Ahhh ce fameux jour… Durant la nuit du 14 au 15 juillet, je perds un peu d’eau. Ayant mis un ovule la veille, je pense que c’est elle puisqu’il est bien précisé qu’elle peut être rejetée par le corps. J’attends donc que la maisonnée se réveille et à 8h j’appelle la maternité. J’explique tout. La personne que j’ai au téléphone me dit : "c’est sûrement l’ovule" mais elle me conseille de passer en fin de matinée.


*** Fin de matinée : On fait garder l’ainée par ma mère, lui disant bien qu’en fin de journée, nous serons rentrés. Je me rends uniquement par précaution à la clinique. Une fois sur place, je suis rassurée. Je n’ai pas plus de contractions que d’habitude. On m’ausculte et j’entends au loin la voix de ma gynéco (que j’adore). Elle me voit et me dit « Ah non, pas vous, c’est trop tôt ». Elle décide de prendre le relais alors qu’elle est en fin de garde.  Je vois son regard changé. Le verdict tombe : « Cécile, césarienne d’urgence, je ne veux prendre aucun risque la poche des eaux s’est percée  légèrement ». 

Très sincèrement, je ne pensais pas du tout à la poche des eaux vu le peu de liquide qui s’en était échappé. Je suis tombée de haut, de très haut ! Bien sûr, un monitoring est réalisé pour voir si le cœur de bébé va bien. Ma gynéco me rassure me disant que lors de la dernière écho de contrôle bébé faisait déjà 2.5kg et que tout ira bien. Sauf que nous sommes tout de même 6 semaines et demi avant le terme…

*** L’après-midi : la césarienne a été programmée dès 16h30. Autant vous dire que l’après-midi a été très longue. Bien entendu, je n’ai pas eu le droit de manger ni de boire. Je vous rappelle que nous sommes en été…Ce fut très long. Je savais que je ne reverrai pas mon ainée de quelques heures et ça aussi, ça a été très dur. Mais bon, après tout, j’allais serrer mon second bébé dans mes bras aujourd'hui.



*** La césarienne : Tous en piste ! Nous partons pour le bloc, la césarienne se passe à peu près bien. Ayant été surdosée en produit anesthésiant pour mon ainée, pour cet accouchement, je suis encadrée. On me promet que je ne serai pas « shootée aux médicaments ».  Sauf que durant cette césarienne, je sens des choses que je n’aurais jamais du ressentir. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais ce ne fut pas le meilleur moment de ma vie. Bref, c’est oublié !

*** Yohan est né le 15 juillet à 16h55. C’est un beau bébé de 2.5kg. Je n’ai pas le temps de le toucher qu’il est amené pour les soins.  Je ne vois pas mon mari revenir ni mon fils, panique à bord seule avec l’assistante au bloc. On me rassure ou du moins on essaie. Puis, je vois le papa revenir paniqué, disons-le clairement… Yohan part à l’hôpital. En effet, la clinique n’a pas les moyens nécessaires pour son bien-être. 

perte des eaux - bebe - bebe prema -

*** La suite : Yohan ne respire pas seul, ne se nourrit pas et ne régule pas à sa température. Il se retrouve en néonat’. Je n’ai pu le retrouver que 48h après, la route étant trop « dangereuse » pour moi. Je pars ce 17 juillet en ambulance tout en pleurant le retrouver. 

Je n’ai pu le porter qu’à 5jours de vie. Cela a été un véritable déchirement. Le soir, je rentrais seule dans ma chambre. Je passais mes journées entre ma chambre et la néonat’ en lui caressant les pieds, les mains… Je ne souhaite à aucun parent de vivre cette séparation et ce désir si profond de l’aider et de ne pouvoir rien faire.

Puis, je suis rentrée à la maison sans lui. Je gravissais 4 étages 3 fois par jour malgré ma césarienne pour aller toucher mon bébé, le sentir. Le premier peau à peau a été magique, intense. Ce que je retiens : quand on veut on peut. Après une césarienne, monter des étages c’est comme… je ne sais même pas, gravir l'Everest? Le sentiment d’amour pour notre enfant nous transporte, nous transforme, nous anime.


 Le papa a été extraordinaire, il jonglait entre nous 3. Il a su être présent. Il a été le premier à lui donner le biberon. Auparavant, Yohan était nourri par sonde.

*** Aujourd’hui : Yohan s’en est très bien sorti. Il n’a aucune séquelle. Il est plein de vie et d’amour. Il est très « pot de colle ». Peut-être que cette séparation y joue ? On ne saura jamais.


Yohan, mon petit poussin, maman t’aime très fort et te souhaite un joyeux anniversaire.

cesarienne d'urgence - bebe prema - neonatalite

J’espère que ce récit personnel vous aura plu. N’hésitez pas à me donner vos impressions.

Belle journée,
Je vous embrasse.







CONVERSATION

36 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire à ton poussin. Math'

    RépondreSupprimer
  2. Très jolie texte ma belle ! Joyeux anniversaire à ton fils et le plus dur est derrière toi ma belle ❤ Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci beaucoup <3 C'est adorable. Bises

      Supprimer
  3. Oh,petit bout, j'avais oublié à quel point ça avait été difficile.
    On oublie tout en le voyant ! Tellement plein de vie, de malice....
    Joyeux anniversaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui c'est tellement ça, on oublie et heureusement :)
      Merci <3

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Ahhhh on en aura connu des choses toutes les deux <3

      Supprimer
  5. Chouette article ! Les préma, c'est toujours traumatisant. J'ai moi aussi eu une seconde grossesse catastrophique et j'ai failli accoucher à 4 mois de gestation, une galère... M'enfin, tout s'est bien terminé et c'est ce qu'on doit retenir ! :-) Gros bisous à ton petit bout pour son anniv' :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlalala ma belle :/ Oui voilà, nous avons la chance que tout cela soit derrière nous.
      Merci ma douce <3

      Supprimer
  6. C'est un très beau récit ma belle ! J'imagine à quel point ça a du être difficile ... L'essentiel c'est qu'aujourd'hui tout vas bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma douce <3 Oui, Yohan pète la forme^^

      Supprimer
  7. Nous nous connaissons depuis peu aussi je te découvre à travers ce récit émouvant. Je souhaite un merveilleux anniversaire à Yohan. Nos enfants nous font vibrer au delà de ce que nous pouvions imaginer, tant l'intensité des bons comme des mauvais moments est forte.
    Je suis heureuse de savoir que tout va bien maintenant.
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui tu as entièrement raison :) Merci ma belle, bises

      Supprimer
  8. Ton histoire est très touchante ! Beaucoup de bonheur à ta petite famille :)

    RépondreSupprimer
  9. Je retrouve un peu mon parcours à travers ton texte.
    Déclenchement 2 semaines avant le terme... Césarienne en urgence... Un sentiment de panique, une fois seule en salle de réveil, relatif au fait de ne pas savoir réellement si ton bébé se porte bien...
    Ton texte est très émouvant... Nos petits trésors vont bien, c'est bien là le principal désormais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, il faut se focaliser sur le présent et le futur. Merci ma belle <3

      Supprimer
  10. 5 jours ! Comme cela a dû être dur !
    Heureusement, tu as eu trois ans pour rattraper les câlins perdus !
    Bisous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ...pffff!!! Ouiiiiiiiiii, je ne le lâche plus :D Bises

      Supprimer
  11. Très émouvant, je pleure en te lisant... Tu as une plume, tu nous décrit les choses et nous accompagne pour que l'on puisse vivre avec toi tes souvenir... Je suis bouleversée de Ce récit.... Merci bisous a tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Ewo pour ces magnifiques mots <3

      Supprimer
  12. C'est super d'en apprendre plus sur toi etc ! c'est un très beau texte pour ton petit ^^ en plus j'aime beaucoup ce prénom c'est mignon comme tout :) je lui re souhaite un bon anniversaire :) gros bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma chouchou pour tout. Bisousssssss

      Supprimer
  13. bon et bien, comment te dire, que ton accouchement étant le même que celui de mathis...j'en ai pleuré en le lisant! on sait toi et moi, que CET évènement nous a rapproché à tout jamais! nous avons vécu la même chose, les mêmes horreurs pour une maman qui met un enfant au monde! aujourd'hui nous savons que c'est derrière et que nos bonhommes n'ont strictement aucune séquelle mais nous n'oublierons jamais ce déchirement intense qui finalement nous unit toi et moi!
    ze t'm coupine, mouahhhhh

    RépondreSupprimer
  14. J'ai adoré te lire et en apprendre encore plus sur toi ! Ce récit est très touchant, et on voit à quel point l'amour d'une maman pour son enfant est déjà très fort à peine sa naissance !
    Tes images qui bougent je les adore aussi :D
    J'espère que ce petit bout a été gâté, gros bisous à vous tous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui même dès que l'on est enceinte, on ressent cet amour inconditionnel!
      Ahahaha pour les images <3
      Oh oui, il a été gâté et il est aux anges.
      Merci ma Laura chérie

      Supprimer
  15. Cet article m'à particulièrement touché..on vit l'histoire en te disant..et on imagine la panique que peut avoir une maman dans cette situation..heureusement tout s'est bien terminé et voilà avec un adorable petit bout en pleine forme!! Bisous ma chérie ��

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ma poupée!!!! Oui mon petit chaton a 3 ans maintenant, et c'est un petit garçon plein de vie. Gros bisous ma chérie

      Supprimer
  16. Whaou, quelle histoire !! J\'en ai les larmes aux yeux
    Très très touchant ♥

    RépondreSupprimer

Recevez toutes les deux semaines un rappel de nos derniers articles afin de ne rien manquer!